XX ~ Le Jugement

XX - Le Jugement

 

Nouvelle conscience, désir irrésistible.

Toutes les énergies du Tarot se concentrent dans la carte du Jugement. Après la réceptivité de La Lune et la nouvelle construction entreprise dans Le Soleil, on assiste ici à la naissance d’une conscience, encadrée par un principe féminin à gauche et un principe masculin à droite. Cette émergence, appelée par l’ange et sa trompette, se présente à nous comme un désir irrésistible. Le travail a été réalisé. l’anima et l’animus arrivent à la paix à travers la prière. A eux deux, ils ont créé l’androgyne divin qui obéit à l’appel de la conscience suprême représentée par l’ange.

Cet être qui surgit des profondeurs est doté d’un corps bleu ciel qui n’est pas sans rappeler celui du Diable (XV). D’ailleurs, si on fait l’expérience de superposer les deux cartes, on s’apercevra que les jambes du Diable s’adaptent presque exactement au corps de l’être bleu du Jugement, alors que le bas du corps des diablotins prolonge celui des deux orants. Autre coïncidence : de même que Le Diable, l’ange du Jugement semble tirer la langue pour jouer de sa trompette. Mais si la langue du diable est rouge, agressive, peut-être chargée de ruse et de sarcasmes, la langue de l’ange, orange, est imprégnée de sagesse et bonté.

Après un séjour dans les profondeurs de l’inconscient, après un travail qui peut avoir été effectué dans la douleur, en tout cas dans l’ombre, une nouvelle vie s’éveille, comme pour une naissance ou une résurrection. On pense au Jugement dernier où les morts se relèvent du tombeau. Tout ce qui est mort renaît. Tout ce qui est caché ou en gestation remonte à la surface et aspire à un monde supérieur. Ce puissant désir d’évolution résonne comme une musique divine. Ce qui est suggéré dans cet Arcane, c’est qu’une force défiant la mort est à l’oeuvre dans notre existence même : la conscience immatérielle et immortelle.

Elle se manifeste sous la forme d’un appel impérieux à se vivre dans une nouvelle dimension. L’ange regarde de face et, sa trompette à la bouche, il symbolise l’annonce de cet éveil. Le nuage circulaire bleu ciel qui l’entoure pourrait représenter l’ouverture du mental. Cette même ouverture s’annonce dans la tête de l’être qui surgit des profondeurs de la terre : le vide mental qu’il a réalisé est symbolisé par le petit disque bleu foncé central, qui tourne sur lui-même dans le tourbillon bleu ciel qui l’entoure, pour remonter ensuite par les vingt-deux échelons de la trompette jusqu’à l’oeuf d’or où s’inscrit la tête de l’ange et qui représente Dieu en action. Notons que le pavillon de la trompette, par où sort la musique, est comme une répétition de cet ovale jaune : le son reproduit la nature du divin. Le beau est le scintillement du vrai.

Le drapeau brandi par l’ange comporte une croix couleur chair qui subdivise le fond orange en quatre carrés – les quatre éléments de la nature ou les quatre énergies symbolisées ensuite par les quatre animaux du Monde (XXI). On pourrait penser que la croix couleur chair indique la vocation de l’être humain à se vivre à la fois horizontalement dans le monde, avec l’union de l’androgyne essentiel entre la gauche et la droite, et verticalement de la terre au ciel. Cette réalisation suprême de la conscience, où l’individu accomplit l’ascension de l’animal à l’ange, trouve le résultat de son action dans la carte du Monde.

Lorsque l’on tire cette carte, cela signifie que l’on est appelé. Des difficultés surviendront si, pour une raison ou pour une autre, on ne parvient pas à répondre à cet appel.

tarot22ArcMaj-NB-20Jugement

(…)

Et si Le Jugement parlait…

Tu as coulé avec le fleuve noir de l’Arcane XIII. Tu as poussé tes racines dans l’obscurité du Diable. Tu as été le démon qui, tristement, levait sa torche comme une nostalgie de la lumière. Lorsque tu errais au fond de l’abîme, je ne t’oubliais pas. Maintenant je peux entrer en contact avec toi mais petit à petit, avec une patience et une douceur infinies, car je suis trop fort. Tu ne peux t’unir à moi que si tu as été préparé, si tu as effectué le voyage dans les profondeurs de ton être, si tu as connu toutes les facettes de ton masculin et de ton féminin et tu les as réconciliées, équilibrées.

Je t’apporte la lumière de tous les univers. Ma puissance exige que tu aies fait la paix avec toi-même, que du plus profond de ton inconscient ait commencé à croître l’Arbre nouveau. Que tout ton être soit plongé dans une infinie prière, que chacune de tes cellules soit en paix. Que tu sois comme les personnages, nu(e), en pleine confiance, et pleine acceptation de ce qu’il y a de plus haut. Sans la divinité, je ne peux exister. Lorsque l’être devient un véritable enfant confiant, tranquille, alors et seulement alors j’apparais, comme la certitude totale, comme l’appel qui résonne depuis le début des temps.

Ma musique, essence divine de la parole, t’inspire un désir impérieux de t’élever. Elle réveille tout ce qui était endormi, ressuscite tout ce qui était mort, ouvre les pierres tombales scellées. Je fais éclater tous tes mots pour qu’à travers tes prières tu puisses arriver au domaine de l’inconcevable, où règne le miracle de la vacuité. Moi, je sais. J’ai vu et vécu le Créateur. Alors, simplement, je l’annonce. Je transporte l’appel irrépressible de la Conscience. Je suis l’éveil, le miracle qui se produit à l’intérieur de ton être.

Irrésistible certitude. Lorsque tu réponds à mon appel, chacune de tes actions est comme un ordre que je te donne. Il n’y a plus de doute. Tu te mets à faire, à penser, à aimer, à vivre, à désirer en plein accord avec la volonté divine. La vie vaut la peine d’être vécue, tout s’accomplit dans le calme, la méditation, la bienveillance et la joie.

Je viens d’un inconcevable oeuf d’or où l’être et le non-être ne sont que lumière indifférenciée. Je suis la plus haute réalisation de ton psychisme, ta pensée devenue enfin androgyne. Je viens te libérer des limites de l’homme et de la femme. Le cercle de nuages célestes qui m’entoure n’est autre que ton cerveau d’azur éclaté. J’efface pour toujours tes frontières. D’incarnation en incarnation, de transformation en transformation, avec certitude, avec la joie constante, je te permets d’être ce que tu as toujours été : un ange, émissaire de Dieu.

Source : Alejandro Jodorowsky & Marianne Costa, La Voie du Tarot, p. 257-261

Une intuition, une image à partager ?