I ~ Le Bateleur

tarot_AJodorowsky_Bateleur

 

Commencer et choisir.

Le Bateleur porte le numéro un. Ce chiffre contient la totalité en puissance, il est comme le point originel d’où surgit un univers. Pour le Bateleur, tout est possible : il a sur sa table une série d’éléments qu’il peut employer à sa guise, et un sac qu’on peut rêver inépuisable, comme une corne d’abondance. Ce personnage agit depuis sa table vers le cosmos, vers la vie spirituelle. (…)

Le petit arbre jaune entre ses pieds pourrait être le sexe de la mère Nature qui a accouché de lui : il descend d’une autre dimension et vient chercher son monde, son public, son champ d’action, son art, ses idées, ses amours, ses désirs. Il va satisfaire ses besoins, tricher, s’initier, commencer à vivre… (…)

tarot22ArcMaj-NB-01Bateleur

Dans une lecture

Le Bateleur indique un commencement. Le raisonnement est rapide, le talent et l’astuce ne manquent pas, il n’y a qu’à agir. Cette carte indique aussi la nécessité de choisir, de se décider, de faire le deuil du « tout possible » qui est la marque de la jeunesse.

Dans la famille ou l’univers psychologique, c’est le garçon : celui qu’on est encore à 40 ans passés, celui qu’on aurait dû être alors qu’on est une femme, celui qu’on a élevé et qu’on a peut-être du mal à laisser voler de ses propres ailes, celui que l’on rencontre et avec lequel on peut se préparer à former un couple où tout sera à inventer…

Le Bateleur montre que quelque chose est possible, qu’on peut commencer, que rien ne s’oppose à entamer une nouvelle action. Sa baguette pourrait représenter une demande d’aide ou d’inspiration, en attente d’être chargée par une force plus mûre, ou peut-être par le cheminement de la maturité proprement dit.

En tant que premier des arcanes majeurs, et tout initié qu’il est, le Bateleur a encore du chemin à faire. C’est la carte de l’unité qui doit choisir sa façon d’agir.

 

Et si le Bateleur parlait …

Je suis dans le présent. Quelque action que je souhaite entreprendre, le temps est venu de l’engager. Tout mon avenir est en germe dans les décisions que je prends en cet instant. Faites comme moi : voyez tous les moments où vous n’êtes pas vous-même, où vous ne vivez pas dans l’ici et maintenant qui est le moment de l’éternité et le lieu de l’infini. Qu’attendez-vous ? Défaites-vous de ces fardeaux inutiles que sont les reliquats du passé et de la peur de l’avenir. J’incarne l’énergie qu’on appelle Conscience. Je suis absolument présent ici, dans ce corps, parmi d’autres corps, dans un espace et un temps donnés.

Je ne suis pas séparé de ce qui m’entoure. Je suis conscient de la multiplicité effarante de tout ce qui est. Je vous invite à vivre avec moi cet inventaire. Soyez conscient de tous les espaces, de toute la matière : arbres, planètes, galaxies, atomes, cellules. Si je suis conscient, je ne suis pas seulement un esprit limité dans une forme donnée, je deviens la totalité de l’œuvre divine.

Comment être conscient ? C’est simple : il ne doit pas y avoir de passé en vous, pas de futur, rien qu’un moment, le moment cosmique. Il faut couper une fois pour toutes avec les déviations de l’ego, les vieilles blessures. Il faut se détacher de tout plan, de toute souffrance, de toute programmation. C’est alors qu’on arrive à la lumière de la Conscience. Si vous êtes vivant, pour vous, dans l’instant, la mort n’existe pas. Vous avez subi des pertes dans le passé et vous en subirez peut-être dans l’avenir, mais ici et maintenant, il n’y a rien de perdu. Vous aspirez peut-être à vous perfectionner, à améliorer votre vie, mais dans le moment, il n’y a pas d’aspirations. Vous êtes là, avec tout votre potentiel.

Moi, le Bateleur, je prends place dans ce croisement de l’éternité et de l’infini que l’on appelle le présent. Je suis fidèle à tout ce que je suis : mon corps, mon intelligence, mon cœur, ma force créative. Ma table de chair a trois pieds enracinés dans le sol, je m’ancre quelque part dans la diversité, et depuis ce point, j’agis. Parmi l’infini des possibles, j’en choisis un, mon denier doré, point de traction qui me mènera à la totalité.

Source : Jodorowsky, La Voie du Tarot, pp. 139-143

 

Une intuition, une image à partager ?